Comment la construction peut-elle survivre à une « économie à 90 % » ?

Huit entreprises de construction sur dix ont quasi entièrement repris leurs activités au début du mois de mai. Le secteur de la construction est sorti du confinement et tourne maintenant à 90 %. Les prévisions de croissance de 2 à 3 % pour cette année sont toutefois devenues très improbables. Les entreprises de construction belges peuvent néanmoins traverser la crise du coronavirus sans trop de dégâts si elles surveillent bien leur santé financière.

Deux mauvais premiers trimestres pour la construction

La main-d'œuvre étrangère de sous-traitants qui ne peut pas venir en Belgique, la crainte des travailleurs d'être infectés, un approvisionnement en matériaux perturbé et de nouvelles mesures de sécurité strictes compliquent la situation des entreprises de construction belges en période de coronavirus.

Les carnets de commande se sont très rapidement vidés et au plus haut de la crise du Covid-19, deux entreprises de construction sur trois étaient en grande partie, voire complètement fermées.

Lors du premier trimestre 2020, marqué par deux semaines de quasi-confinement, l'activité de la construction a diminué de 6,6 %, selon les prévisions de la Banque nationale. Pour le deuxième trimestre, on s'attend à une baisse de pas moins de 30 %.

Les entreprises de construction peuvent-elles compenser leur perte de chiffre d'affaires aux troisième et quatrième trimestres ?

« Seule une reprise à partir du troisième trimestre peut faire en sorte que le recul qu'enregistrera notre secteur cette année soit limité à 10 %, ce qui reste en soi un sérieux revers », affirme Robert de Meulenaere, administrateur délégué de la Confédération Construction, dans un communiqué de presse.

La production a été touchée, mais la vente de maisons a elle aussi reculé. Une baisse des ventes peut-elle engendrer une perte de chiffre d'affaires à plus long terme ? « Cette situation ne peut pas durer, mais rien ne laisse supposer qu'une crise de l'immobilier se profile. La situation actuelle n'est pas comparable à la crise financière de 2008 », observe-t-on du côté du groupement d'intérêt Mondi.

Limiter les pertes de chiffre d'affaires à 10 %

L'évolution du marché immobilier dépend de la reprise générale de l'économie belge et de l'éventualité d'un reconfinement. En tant qu'entreprise de construction, vous n'avez aucune emprise là-dessus.

Vous avez par contre une influence sur la santé financière de votre entreprise. Saviez-vous que les entreprises belges perdent en moyenne 3,5 % de leur chiffre d'affaires à cause des créances irrécouvrables ?

Votre département financier se retouve aujourd'hui face à un défi de taille. D'une part, il est essentiel d'enrayer l'impact des factures impayées sur votre chiffre d'affaires. D'autre part, le risque d'atteinte à votre réputation et de perte de clientèle en ces temps difficiles est plus important que jamais si vous ne faites pas preuve d'empathie et d'éthique au cours de la procédure de recouvrement.

Durant cette période compliquée, optimiser votre administration financière est crucial pour la santé financière de votre entreprise.

Faites réaliser un audit de votre administration financière par nos experts. Vous recevrez un rapport synoptique comprenant des points d'amélioration immédiatement applicables :
 

Demandez un audit de votre administration financière >

 

Survivre dans une économie à 90 % en tant qu'entreprise de construction

Le recul du produit national brut (PNB) lors d'un confinement strict, comme en mars-avril, est estimé à 25-30 %. Les mesures de distanciation sociale plus souples en vigueur depuis mai en Belgique ont un impact économique réduit. Les économistes s'attendent à ce que le PNB soit 10 % inférieur à la normale.

D'un côté, la nouvelle « économie à 90 % » représente une performance saisissante dans les circonstances actuelles. De l'autre, elle signifie toutefois un sérieux revers par rapport à la période précédant la pandémie.

Les experts prédisent que notre économie sera plus fragile et moins prévisible. Une entreprise purement illiquide peut vite devenir insolvable si ses revenus stagnent et ses dettes augmentent. Par prudence, les entreprises investiront probablement moins dans la croissance et l'innovation, ce qui aura un effet sur la construction de bureaux et de bâtiments industriels.

La capacité à régler les factures ouvertes a diminué

Les ménages sont touchés par le chômage (temporaire) et disposent d'un revenu plus faible. Les entreprises voient leurs ventes diminuer et sont confrontées à des problèmes de trésorerie. Ces derniers temps, la capacité à régler les factures ouvertes a diminué, tant chez les ménages que chez les entreprises !

Vos crédits clients gonflent ?

Chez Intrum, nous faisons le maximum pour trouver des solutions de recouvrement adaptées à la réalité socioéconomique actuelle, mais également à la situation spécifique de votre client. Nous l'écoutons, faisons preuve de compréhension et l'aidons à régler ses dettes.

Intrum met à votre disposition un arsenal complet de gestionnaires de dossiers expérimentés, de solutions de paiement en ligne, de données clients, un centre d'appels et des médiateurs pour vous aider à encaisser vos factures impayées. Nous vous garantissons ainsi une récupération maximale et orientée client de votre argent dans cette « économie à 90 % ».

Check-list – 12 questions essentielles pour préserver votre santé financière en période de coronavirus

Chez Intrum, nous sommes convaincus qu'une administration financière bien rodée est capitale pour la santé financière et la survie de votre entreprise. A fortiori en ces temps difficiles !

Les entreprises de construction auront besoin de solidité financière, d'inventivité et d'agilité pour pouvoir tourner à plein régime au cours de la période à venir.

Nos experts en gestion du crédit vous ont concocté douze questions clés. 12 questions essentielles pour préserver votre santé financière et votre chiffre d'affaires en période de coronavirus. Ne cherchez pas les réponses seul : penchez-vous sur la situation avec des collègues issus de diverses disciplines. Ou faites appel à l'un de nos experts. Nous sommes là pour vous aider à survivre dans une économie à 90 %.

Recevez gratuitement le « Guide de survie pour les entreprises belges en période de coronavirus »

Vous souhaitez recevoir un exemplaire de notre guide « Check-list – 12 questions essentielles pour survivre en période de coronavirus » ? Remplissez alors le formulaire ci-dessous. Nous traiterons vos données dans les plus brefs délais et vous enverrons la check-list.

Remplissez les champs ci-dessous, puis cliquez sur « Envoyer » :

Comment survivre dans une « économie à 90 % » ?
Comment survivre dans une « économie à 90 % » ?
Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements.
Charles Darwin