Adaption des heures d'ouverture du service clients à cause du coronavirus 

À partir du mercredi 25 mars, Intrum sera disponible par téléphone de 8h30 à 17h tant que les mesures concernant le coronavirus soient en vigueur. Pour l'instant, nous n'acceuillons plus de clients au guichet.

Valentine 2019 : Le romantisme décolle pour les Belges

La romance revient-elle ou est-ce que l'argent est-il devenu moins important dans les relations amoureuses ? Le fait est que le pourcentage des couples belges qui indiquent de rester ensemble pour des raisons financières diminue fortement. Cela ressort clairement du rapport sur les paiements par les consommateurs européens, une étude réalisée par le fournisseur de services financiers Intrum auprès de 1 017 Belges et de 24 098 Européens.

Cupidon tire plus fort que jamais sur ses flèches, car l'argent semble moins important pour les couples belges. Bien qu'un Belge sur cinq (21%) ait indiqué il y a deux ans de rester ensemble uniquement pour des raisons financières et ce chiffre était passé à 27% l'année dernière, seuls 15% des Belges indiquent qu'ils restent en couple pour l'argent. Ce n’est toujours pas un chiffre qui rende beaucoup de gens romantiques heureux, mais c’est certainement un déclin plein d’espoir.

Les enfants sont le facteur déterminant

Un facteur important qui joue ici est la question d’avoir des enfants ou de ne pas en avoir. Un parent sur sept indique qu'il ne peut pas subvenir aux besoins essentiels de ses enfants sans partenaire pour des raisons financières. Chez les parents plus jeunes (18-24 ans), ce pourcentage atteint même un tiers (33%). « Si le choix doit alors être fait entre un divorce de votre partenaire financièrement plus fort (ce qui implique également des coûts) ou bien de rester avec votre partenaire et éviter toutes les difficultés financières et émotionnelles, le choix revient souvent au dernier », déclare Guy Colpaert , Directeur général d’Intrum.

L'amour devient plus sincère avec l'âge

Il est frappant de constater que le pourcentage dans le même groupe d’âge (18-24 ans) indiquant de rester avec son partenaire pour l’argent atteint 22%. Dans la catégorie des 50-64 ans, ce pourcentage tombe à 12% et seulement 7% pour les personnes dès 65 ans et plus. En d'autres termes, l'amour devient plus sincère avec l'âge.

En Estonie, Cupidon a fait son travail très bien

Avec une baisse de 27% à 15% des Belges restant chez leurs partenaires pour l'argent, la Belgique obtient désormais un résultat supérieur à la moyenne européenne de 17%. En Estonie, Cupidon a fait son travail très bien, car de tous les pays européens, seulement 8% des Estoniens trouvent que l’argent est une raison pour mettre fin à la relation amoureuse. En Hongrie, la romance est très loin. Pas moins de 70% des Hongrois indiquent que la situation financière est un facteur important pour ne pas mettre fin à la relation.

Les pourcentages des couples indiquant de rester ensemble pour l’argent :

3 pays les moins romantiques :

La Hongrie 70%

La France 23% 

L’Espagne 21 % 

 

3 pays les plus romantiques :

L’Estonie 8%

La République tchèque 10%

La Lituanie 11%

 

Vous voulez en savoir plus sur la situation financière du consommateur belge ?

Recevez le rapport sur les paiements des consommateurs européens >